Cosmophonies

< PROGRAMMES MUSIQUE ET SCIENCES

« Être à l’écoute de la Nature pour retrouver ses racines, et s’ancrer dans la réalité qui nous insère dans une histoire qui dure depuis des centaines de millions d’années. » Hubert Reeves

 

HUBERT REEVES, astrophysicien
VIOLON / ALTO / VIOLONCELLE
FLÛTE / CLARINETTE / PIANO

 

Le programme Cosmophonies est conçu à « double voix » par l’astrophysicien Hubert Reeves et la musicienne Karine Lethiec comme un dialogue mettant en parallèle la création de l’univers et la création musicale, sous forme d’un hymne à la Nature. Véritable kaléidoscope poétique et musical, il est accompagné de projections sur grand écran d’images spectaculaires du cosmos, de l’infiniment grand à l’infiniment petit. Couvrant la large palette des thématiques qu’Hubert Reeves a abordé dans ses écrits et ses « causeries », ce concert propose au spectateur une exploration sensible et profonde de notre Univers.

 


CANEVAS DU SPECTACLE

PRELUDE 

« L’espace a la forme de mes regards. » Paul Eduard

Claude Debussy (1862-1918) – Images pour piano, IV. Cloches à travers les feuilles 

Tristan Murail (1947) – Feuilles à travers cloches pour flûte, violon, violoncelle et piano 

LE FEU

« Patience dans l’azur ! » Paul Valéry

Causerie d’Hubert Reeves : L’Univers a une histoire 

Olivier Messiaen (1908-1992) – Vingt Regards sur l’Enfant-Jésus pour piano, II. Regard de l’étoile

L’EAU 

Toru Takemitsu (1930-1996) – Rain Tree Sketch II (L’Arbre de pluie) pour piano 

« La nature est un temple… » Charles Baudelaire

Causerie d’Hubert Reeves : L’eau, naissance de la vie 

Thierry Pécou (1965) – Outre-Mémoire pour flûte, clarinette, violoncelle et piano, X. Grands fonds 

« Enivrez-vous… » Charles Baudelaire 

LE COEUR 

Kaija Saariaho (1952) – Je sens un deuxième coeur pour alto, violoncelle et piano, II. Ouvre-moi, vite ! 

LE LANGAGE 

Krystof Maratka (1972) – Nids de cigognes, babilo-drame pour alto et prise sonore de voix d’enfants (extrait) 

LA TERRE 

Hubert Reeves : Terre, planète bleue… 

André Jolivet (1905-1974) – Incantations pour flûte, IV. Pour une communion sereine de l’être avec le monde
Philippe Hurel (1955) – Eolia pour flûte (extrait)
Philippe Hersant (1920) – Miniatures pour flûte alto, V. Improvisation berbère 

Causerie d’Hubert Reeves : La Nature est merveilleuse 

LA CONSCIENCE 

Olivier Messiaen (1908-1992), Quatuor pour la fin du temps, III. L’abîme des oiseaux 

« Là où croît le péril, croît aussi ce qui sauve. » Friedrich Hölderlin

Causerie d’Hubert Reeves : L’intelligence, cadeau empoisonné ? 

L’AIR 

« Eh ! Qu’aimes-tu donc ? – J’aime les nuages… » Charles Baudelaire

Daniele Gasparini (1975) – Quand le vent rêvait pour violon, violoncelle, flûte, clarinette et piano, II. Où le vent rencontre ses fantasmes 

CODA

 


Hubert Reeves, astrophysicien, conteur et poète

Ensemble Calliopée
avec
Maud Lovett ou Christophe Giovaninetti, violon
Karine Lethiec, alto et direction artistique
Florent Audibert ou Diana Ligeti, violoncelle
Anne-Cécile Cuniot, flûte
Julien Hervé ou Chen Halévi, clarinette
Frédéric Lagarde, piano
Didier Bertrand, montage photographique
Ariane Le Roux, photographe de la série Lithocosmos

 

 

EXTRAITS DE PRESSE

 

« Avec la musique, les pauses, les notes qui détonent, on est juste transporté dans une autre galaxie. Le choix des oeuvres musicales n’est pas anodin. « La musique touche nos sens », reprend Karine Lethiec. Les auteurs contemporains […] offrent une lecture surprenante de la beauté, de la vie. Les nuances surprennent, interpellent. Mais tout s’accorde. »
Sophie Delafontaine – Ouest France (février 2016)

« Cosmophonies, passionnant rendez-vous avec l’astrophysicien Hubert Reeves et ses amis musiciens de l’Ensemble Calliopée que dirige l’altiste Karine Lethiec. Une heure de mise en beauté de mots, de formes et de sons pour glorifier les noces du cosmos avec la musique. […] Entre science et rêve, humour et gravité, chacun sent monter en soi son « levain cosmique », vibrer ses poussières d’étoiles, danser ses myriades de quarks et de leptons. Entre le vertige des particules élémentaires et l’éblouissement de l’univers, la langue de Reeves se meut, s’exalte, se forge des musiques qui l’accompagnent – de Feuilles à travers cloches de Tristan Murail à Quand le vent rêvait de Daniele Gasparini. »
Marie-Aude Roux – Le Monde (février 2016)

« Assis dans son fauteuil, un livre ouvert sur ses genoux, Hubert Reeves débute le spectacle comme une causerie au coin du feu. Dans un dialogue entre création de l’univers et création musicale, sa partition est accompagnée par l’Ensemble Calliopée, qui interprète des classiques contemporains inspirés par la nature. »
Anne-Sophie Lasserre – AFP (février 2016)

Téléchargez la revue de presse complète de Cosmophonies à la Folle Journée de Nantes 2016.

Cosmophonies 2016 - photo Nadine Gilbert TSL - BD