KARINE LETHIEC, ALTO ET DIRECTION ARTISTIQUE

Artiste éclectique et passionnée, Karine Lethiec est aujourd’hui reconnue pour son exigence et son ouverture artistique qui lui donnent une place de choix parmi les musiciens recherchés, notamment pour son expertise en matière de musique de chambre et sa conception de programmes interdisciplinaires.

Née dans une famille de musiciens, elle commence très jeune la musique et est diplômée en violon et alto des Conservatoires supérieurs européens de Lyon, Paris, Genève et Berne ; elle est lauréate du Concours International Tertis et de la Fondation Banque Populaire. Elle est titulaire du Certificat d’Aptitude aux fonctions de professeur et enseigne au Conservatoire de la Ville de Paris (Paris 8).

Son jeu généreux et l’étendue de son répertoire pour toutes les formations écrites avec son instrument en font une artiste très sollicitée par diverses formations de musique de chambre. Ses voyages musicaux l’ont menée au Concertgebouw d’Amsterdam, Festival Gergiev à Rotterdam, Konzerthaus de Vienne, à l’auditorium de l’Ermitage de Saint-Pétersbourg, à la Philharmonie tchèque à Prague, au Théâtre des Champs-Élysées, Salle Gaveau et Salle Cortot, à la Folle Journée de Nantes, aux Flâneries de Reims, au Festival Présences, au Festival d’Athènes à l’Odéon d’Hérode Atticus, au Festival de Tempelhof de Berlin, au Festival de Ravinia à Chicago, au Manes Auditorium de New York, au Sumida Triphony Hall de Tokyo…

Elle a enregistré l’intégrale des quintettes de Mozart avec le quatuor Stradivari (Dynamic).

Très intéressée par les nouveaux répertoires, Karine Lethiec défend la création musicale (plus d’une cinquantaine de créations). Elle a enregistré le concerto Astrophonia de Kryštof Mařatka avec l’Orchestre philharmonique de Radio-France (France Musique) et le Talich Chamber Orchestra (Arion). Un nouveau CD OrigINnovation est sorti chez Arion en avril 2018 autour de Kryštof Mařatka. Elle travaille également avec des compositeurs tels que Graciane Finzi, Betsy Jolas, Thierry Pécou, Philippe Schoeller, Benoît Menut, Philippe Hersant…

Directrice artistique et altiste de l’Ensemble Calliopée depuis 1999, elle propose une programmation qui favorise des projets interdisciplinaires dans le domaine des arts (mise en musique de l’exposition Chagall au musée du Luxembourg à Paris, Au-delà des étoiles Manet/Kandinsky, Dada Africa et Degas au musée d’Orsay à Paris) et de l’histoire (résidence au musée de la Grande Guerre de 2011 à 2018 et au musée d’Archéologie nationale depuis 2018).

Avec son ami l’astrophysicien Hubert Reeves, elle a conçu et interprété des spectacles comme Cosmophonies ou Mozart et les étoiles qui allient Musique, Astronomie, Nature et protection de la planète (actuellement disponible en version avec vidéos). Karine Lethiec est également l’auteur du film H136, la partition perdue de Martinů, a créé la Bande originale d’un film de Don Kent pour Arte, a été membre du comité scientifique de l’exposition Mon violon m’a sauvé la vie.

Très attachée à la recherche et à la diffusion de répertoire, sa discographie comprend entre autres des œuvres méconnues de Bohuslav Martinů, Jean Sibelius, Louis Vierne, Lucien Durosoir, Rudi Stephan enregistrées chez les labels Hortus, Salamandre et Alpha. Elle est très impliquée dans la démocratisation de la musique par la médiation et l’éducation artistique adaptée à tous les publics.

Dernièrement, elle a créé de nouveaux programmes musicaux : CosmoSono – Les ondes gravitationnelles, échos de nos origines avec l’astrophysicien Peter Wolf, Musique et Muses – La plus vieille chanson du monde et Une Pierre raconte – Hommage à la dalle ornée de Saint-Bélec, tous disponibles sur YouTube en version audiovisuelle.

Karine Lethiec – © Jean-Baptiste Millot
X