Résidence artistique au Conservatoire Claude Debussy – Saint-Germain-en-Laye

TRANSMISSION – CRÉATION

Dans la continuité du partenariat noué en 2017-2018 autour de la musique traditionnelle et contemporaine tchèque en relation avec le compositeur en résidence Kryštof Mařatka, l’Ensemble Calliopée et le CRD Claude Debussy de Saint-Germain-en-Laye poursuivent leur collaboration par le biais d’une résidence artistique et pédagogique sur le thème de la transmission et de la création.

Ce nouveau projet, fort des liens noués avec les élèves et les professeurs, propose de mettre au cœur de l’apprentissage la transmission et de l’appréhender par le « faire ensemble ». Il vise à mettre les élèves en situation de répétitions et concerts avec des musiciens professionnels. Des ensembles sont constitués en fonction des instruments joués et des niveaux, et des programmes conçus afin d’être présentés en concerts. Les concerts qui ponctuent cette résidence sont programmés « hors les murs » afin d’intégrer les élèves dans une démarche de participation à l’animation de leur ville, avec un encadrement professionnel.

En parallèle, l’Ensemble Calliopée commence une résidence artistique au musée d’Archéologie Nationale de Saint-Germain-en-Laye, projet qui explore la thématique des origines de la musique en s’appuyant sur l’observation des objets phares du musée liés à la musique et l’imaginaire qu’ils suscitent aujourd’hui à travers le chant, des instruments anciens et modernes, le répertoire musical existant et la création. Le projet au conservatoire s’inscrit dans cet esprit et ira à la rencontre des trois créateurs contemporains invités par l’Ensemble Calliopée dans le cadre de leurs recherches sur les origines : Kryštof Mařatka, ses instruments populaires et sa réflexion sur l’origine de l’art, Tony Di Napoli et ses lithophones et enfin Thierry Pécou et son travail sur les civilisations anciennes.

Les élèves auront ainsi l’occasion de côtoyer ces trois créateurs au sein d’ateliers et de participer à des moments communs de restitution lors de concerts partagés avec les musiciens de l’Ensemble Calliopée.

4 lieux de diffusion

Différents lieux de la ville de Saint-Germain-en-Laye accueilleront cette résidence et ses composantes : en plus du conservatoire où se tiendront les ateliers et répétitions, les élèves se produiront à la maison Debussy, au Manège Royal et dans le Domaine national jouxtant le musée d’archéologie (photo ci-dessous).


LES CONCERTS PARTAGÉS

Au cours de l’année, trois moments seront l’occasion pour les élèves du conservatoire de jouer sur scène aux côtés des musiciens de l’Ensemble Calliopée :

  • Concert de musique de chambre partagé
    samedi 30 mars à 17h à la Maison Claude Debussy – Saint-Germain-en-Laye

Le travail de préparation en amont est organisé en collaboration avec le professeur de musique de chambre et chef d’orchestre Michel Potzmanter et les professeurs d’instruments. Le programme musical est conçu en fonction des effectifs des classes et du niveau des élèves. Les temps de répétitions sont construits comme des ateliers sur l’interprétation de la musique de chambre et la transmission au public. Le fait de partager l’interprétation d’une œuvre avec des musiciens professionnels est un vecteur puissant de compréhension du répertoire et de sa transmission.

Programme musical en cours d’élaboration

 

Programme musical :

Kryštof Mařatka – La Forêt invisible (2018) – Œuvre commandée et créée dans le cadre du projet Demos à la Philharmonie de Paris en juin 2018
pour cordes, bois (flûtes et clarinettes), cuivres (trompettes, trombones et euphonium), récitant, Koncovka (flûte populaire) et chœur.

Chant traditionnel scandinave – Le murmure du vent
pour chœur et orchestre

André Jolivet – Le chant de Linos
pour violon, alto, violoncelle, flûte et harpe

Jolivet s’inspire dans cette œuvre de la mythologie grecque avec une musique incantatoire et somptueuse ; elle évoque Linos, le fils de la muse Calliope qui apprit la musique à Orphée, à travers des mélopées et des danses ; elle utilise des caractéristiques rythmiques très originales et retrace la philosophie de Jolivet qui concevait la musique comme une manifestation directement reliée au système cosmique de l’univers. L’Ensemble Calliopée présente cette œuvre de musique de chambre dans une optique de partage de répertoire avec les élèves et le public.

et œuvres orchestrales (Ravel et Debussy)

avec
les trois orchestres du CRD, direction Michel Pozmanter (80 élèves)
une chorale de 100 enfants (50 enfants de deux classes de l’école Marie Curie / 50 enfants de 5 classes de formation musicale du CRD)
Kryštof Mařatka, récitant et joueur de koncovka (flûte populaire)
les musiciens de l’Ensemble Calliopée
Maud Lovett, violon
Karine Lethiec, alto et direction artistique
Florent Audibert, violoncelle
Anne-Cécile Cuniot, flûte
Delphine Benhamou, harpe
et trompettes, trombones, euphoniums (à définir)

 

  • Voix enchantées – concert participatif
    vendredi 21 juin dans le Domaine nationale de Saint-Germain-en-Laye

Concert organisé dans le cadre de la Fête de la musique et de la résidence au Musée d’Archéologie Nationale, avec la participation des personnes ayant suivi les ateliers sonores proposés au musée par l’Ensemble au cours de la saison 2018-2019. Ces ateliers proposent d’explorer à travers la voix et ses différents usages, une multitude de mondes sonores. Les élèves du conservatoire se joindront à ce projet avec des ensembles instrumentaux et vocaux. Les musiciens de l’Ensemble Calliopée viendront travailler en amont avec les groupes , en collaboration avec les professeurs du conservatoire.

Programme musical :
Voix enchantées
est un voyage au cœur de la musique française vers les mythes anciens et les civilisations passées, un voyage au cœur de la voix, du chant et du souffle initial.

L’Ensemble Calliopée se tourne vers Calliope, « belle voix » de la poésie épique et de l’éloquence, mère d’Orphée, le poète et musicien ; celui qui par le charme de sa musique parvenait à émouvoir les êtres inanimés. De tous temps, l’homme interroge le passé, le ciel, les étoiles… en chantant, il cherche des traces et des signes qui lui indiquent d’où il vient et où il va. Le chant traduit l’émotion humaine dans ce qu’elle a de plus profond et d’essentiel face à l’existence. Les Grecs attribuaient toutes sortes de vertus à la musique, dotée selon eux d’un pouvoir merveilleux sur les âmes. Maurice Ravel, Gabriel Fauré, Claude Debussy, Ernest Chausson, Jean Cras, André Jolivet… les compositeurs interrogent, se tournent vers cette Antiquité et la « revisitent ». Incantation, sortilège, cantique, chanson, leurs musiques chantent ce rapport au temps, à la vie et à la mort. Aujourd’hui, Thierry Pécou poursuit le chemin en interrogeant autant les chamans des sociétés traditionnelles ancestrales, ces passeurs entre l’Humanité et la Nature, que les oiseaux et les anges…

Le programme musical de ce troisième concert est élaboré autour du compositeur Thierry Pécou et tisse des liens entre son œuvre et le répertoire classique. 
Thierry Pécou va à la rencontre de cultures éloignées dans l’espace et dans le temps et a ainsi exploré les langues et l’imaginaire de l’Amérique précolombienne et des sociétés amérindiennes, les mythes grecs, les traces de l’Afrique et de l’Amérique, mais aussi la Chine ancienne et la spiritualité tibétaine. En rencontrant ces traditions, Thierry Pécou, « rêve de faire résonner le monde entier », et cherche à redonner à la musique sa dimension de rituel et de partage commun. À ses pièces se joindront des œuvres de Maurice Ravel, Gabriel Fauré, Claude Debussy, Ernest Chausson, Jean Cras ou encore André Jolivet, autant de compositeurs qui se sont, eux aussi, tournés vers des mythes et civilisations de temps passés.

Thierry Pécou
Anges et Oiseaux (1997)

pour flûte, violon, alto, violoncelle et piano solistes ; ensemble de appeaux, petites percussions, voix, ensemble de cordes et de vents.
et autres œuvres de Thierry Pécou

et œuvres de Fauré, Ravel, Debussy, Chausson, Cras, Rameau, Jolivet.

 

Concert Bohemia Magica autour de Kryštof Mařatka avec l’Ensemble Calliopée et les ensembles du CRD – 23 juin 2018

LES ATELIERS-DÉCOUVERTE

Parallèlement aux concerts et/ou en vue de la préparation de ceux-ci, plusieurs séries d’ateliers sont proposés aux élèves du conservatoire tout au long de l’année.

  • Atelier avec Tony Di Napoli – mercredi 16 janvier 2019 (horaire à définir)

Musicien et plasticien travaillant avec des lithophones (ou « pierres chantantes »), Tony Di Napoli est invité par l’Ensemble Calliopée dans le cadre du concert Pierres enchantées, donné à la Chapelle Saint-Louis le 20 janvier 2019 dans le cadre de la résidence au Musée d’archéologie.

En lien avec ce projet, Tony Di Napoli présentera aux élèves ses pierres desquelles il tire un chant, une sculpture de vibrations perceptibles non seulement avec les oreilles mais également avec l’ensemble du corps. Il proposera un échange interactif avec les élèves autour des multiples sons des pierres, travaillés à partir d’improvisations.

Il fera entrer les élèves dans le processus de création, que ceux-ci pourront ensuite aller découvrir lors du concert du 20 janvier.

  • Atelier avec Thierry Pécou, compositeur – date à définir

Ces ateliers se tiendront dans le cadre de la préparation du concert participatif Voix enchantées du 21 juin 2019 avec les musiciens de l’Ensemble Calliopée. En plus de ce travail avec le compositeur, les ensembles instrumentaux et vocaux participant à ce concert travailleront au cours d’ateliers avec les musiciens de l’Ensemble Calliopée, en collaboration avec les professeurs du conservatoire.

 

 

 

 

 

 


© MAN – Paralla’axe Drones
© Ensemble Calliopée
Tony Di Napoli © 2010 Mike Adcock
Kryštof Mařatka © Nemo Perier Stefanovitch
Thierry Pécou © Cyrille Guir
Résidence soutenue par la DRAC Île-de-France (dispositif d’aide aux projets d’éducation artistique et culturelle) et par la Ville de Saint-Germain-en-Laye