Musiciennes dans la Grande Guerre

SOPRANO
2 VIOLONS / ALTO / VIOLONCELLE / PIANO

 

Autour de cinq figures féminines emblématiques, ce programme nous fait redécouvrir quelques-unes des grandes personnalités de musiciennes de l’époque.

Emma Bardac, la muse, pour qui Fauré écrit La Bonne chanson. Marguerite Long, la pianiste endeuillée, qui crée Le Tombeau de Couperin en hommage à son mari mort au combat. Nelly Martyl, la chanteuse d’opérette engagée devenue infirmière sur le front. Louise Durosoir, la mère aimante, qui entretient une correspondance quotidienne avec son fils Lucien et lui envoie son précieux violon au plus fort du conflit. Et enfin la créatrice foudroyée, Lili Boulanger qui soutient les musiciens mobilisés mais qu’une santé fragile emporte très jeune en lui laissant tout juste le temps d’achever son Pie Jesu.

 


PROGRAMME

Gabriel Fauré - La Bonne chanson pour soprano, quatuor à cordes et piano
Maurice Ravel - Le Tombeau de Couperin pour piano, V. Menuet - VI. Toccata
Isabelle Aboulker - Je t’aime pour voix et piano
Lucien Durosoir - Aquarelles pour violon et piano
Lucien Durosoir - Quintette pour piano et cordes, I. Nerveux et très rythmé
Lili Boulanger - Pie Jesu pour soprano, quatuor à cordes et piano

durée : 1h30

 


avec
Shigeko Hata, soprano
Maud Lovett, violon
Christophe Giovaninetti, violon
Karine Lethiec, alto
Florent Audibert ou Diana Ligeti, violoncelle
Frédéric Lagarde, piano

 

© Gérard Proust
© Gérard Proust

EXTRAITS DE PRESSE

 

« Ensemble Calliopée brought an especially nice chamber music programme where women – as composer, muse or mother – formed the theme. The piano quintet by the completely unknown Durosoir they have discovered, turned out to be time-bound, but Pie Jesu that Lili Boulanger dictated on her deathbed, transcended the temporary in a grand way. »
Joep Stapel - NRC (Pays-Bas) 09/12/14
à propos de Musiciennes dans la Grande Guerre au Gergiev Festival de Rotterdam

« L’enthousiasme des musiciens, associé à l’énergie et à l’expressivité de la chanteuse ont convaincu l’auditoire. »
Suzanne Gervais – La Lettre du Musicien (16/09/2014)
à propos de Musiciennes dans la Grande Guerre au Parc Floral de Vincennes