La Revue de Cuisine

VINCENT FIGURI, récitant
VIOLON / VIOLONCELLE / PIANO
CLARINETTE / BASSON / TROMPETTE 

 

Que se passe-t-il lorsqu’un Chaudron veut épouser son Couvercle, mais qu’une Moulinette tente de le séduire ? Redécouvrez la fameuse Revue de cuisine du compositeur tchèque Bohuslav Martinů, ici dans sa version originale inédite en français, avec le texte de la création interprété par le truculent Vincent Figuri.
Ce programme, reflet du disque « Prague, Paris, New-York » paru en 2015 (label Salamandre), offre aussi un parallèle saisissant entre deux sonatines jumelles pour trompette et clarinette. En écho à Martinů, nous plongeons dans l’âme slave de ses fameux compatriotes : la rêverie du trio « Dumky » de Dvořák et la légende populaire du Conte de Janáček. 

 


PROGRAMME

Antonin Dvořák - Trio « Dumky » pour piano, violon et violoncelle n°4
Bohuslav Martinů - Sonatine pour clarinette et piano H. 356 
Bohuslav Martinů - Sonatine pour trompette et piano H. 357 
Leoš Janáček - Conte (Pohádka) pour violoncelle et piano 

Bohuslav Martinů - La Revue de cuisine ou La Tentation de l’hypocrite chaudron, ballet pour six instruments en un acte (texte original en français)

 


 
avec
Vincent Figuri, récitant
Julien Hervé ou Chen Halévi, clarinette
Frédéric Durand, basson
Romain Leleu, trompette
Karine Lethiec, direction artistique
La Revue de Cuisine - © Centre tchèque
La Revue de Cuisine - © Centre tchèque

LA PRESSE EN PARLE

 

« Un écho des loufoqueries surréalistes se perçoit dans La Revue de Cuisine, page maîtresse de l’enregistrement de l’Ensemble Calliopée. Un vent de délire amoureux souffle sur une batterie de cuisine : rien ne va plus entre la casserole et son couvercle, tandis que la moulinette et le torchon leur font les yeux doux, et que le balais prépare un mauvais coup. »
Gilles Macassar - TÉLÉRAMA
à propos du disque Prague, Paris, New-York (Salamandre)

« Il faudra bien que la France finisse par reconnaitre Bohuslav Martinu comme le compositeur incontournable qu’il fut… Ce jour là, l’Ensemble Calliopée aura une longueur d’avance. »
Nicolas Derny - DIAPASON