Destins de femmes, festin de dames

Programme pour alto et accordéon

Les timbres mélancoliques et soyeux de l’accordéon et de l’alto nous invitent à savourer des pièces écrites par des compositrices. Le duo offre un écrin particulièrement adapté aux destins de ces femmes reliées entre elles par leurs tempéraments invulnérables malgré les difficultés d’accès à une carrière musicale.

Les arrangements pour l’accordéon sont réalisés par Aude Giuliano et Karine Lethiec raconte, entre les pièces, l’histoire de ces femmes. Clara Schumann est une interprète centrale du XIXe siècle, ses Romances op. 22, ouvrent le programme. Celui-ci se clôt par Impression Tango composée par Graciane Finzi. La danse argentine est revisitée par une quête de liberté plurielle.
Liberté déjà lorsque Mélanie Bonis persiste toute sa vie à composer, sous le pseudonyme masculin Mel, dans un lyrisme consommé, perceptible dans l’Allegretto.
De l’autre côté de la Manche, l’altiste Rebecca Clarke connaît une remarquable carrière de soliste dans l’entre-deux-guerres. Elle compose, sous le pseudonyme d’Anthony Trent, un nombre important de pièces pour alto (dont les Shorter pieces) souvent inspirées d’airs traditionnels britanniques et irlandais.
Autre étoile filante du début du XXe siècle, Lili Boulanger est marquée par la maladie. Sa force de vie est toute entière dans le sémillant Cortège. Elle meurt à l’âge de 24 ans. Sa sœur Nadia, professeure des plus grands musiciens de la génération suivante (de Michel Legrand à Quincy Jones) offre des Pièces pour violoncelle et piano, adaptées ici pour l’alto et l’accordéon.
Il ne reste qu’à savourer ce festin musical féminin…


Programme musical :

Clara Schumann, Romances op.22
Mel Bonis, Allegretto
Lili Boulanger, Cortège
Nadia Boulanger, Pièces
Rebecca Clarke, Shorter pieces
Graciane Finzi, Impression Tango

X