DAVID WALTER, HAUTBOIS

David Walter, hautboïste issu du Conservatoire National Supérieur de Paris (Premier prix de hautbois et de musique de chambre) a très vite acquis une renommée internationale grâce à ses 5 récompenses internationales d’affilée à Munich, Prague, Genève, Belgrade et Ancona.

David Walter

© Yves Perton

Musicien éclectique, il partage aujourd’hui ses activités dans les domaines suivants :

- sa carrière de soliste l’a appelé à se produire sur les cinq continents

- la musique de chambre qui occupe une place centrale avec le Quintette Moragues (fondé en 1980), l’ensemble baroque Pasticcio Barocco, le Trio Walter avec la bassoniste Rie Koyama et le pianiste Frédérique Lagarde et de très nombreuses rencontres avec C. Zacharias, T. Zimmermann, S. Richter, C. Désert, E. Strosser, C. Ivaldi, J.F. Heisser, M. Dalberto… les quatuors à cordes Ysaÿe, Ligeti, Manfred, Endellion, Psophos, Sine Nomine, Danel.

- la direction d’orchestre dans un répertoire allant du baroque au jazz avec des orchestres tels que le Mariinsky St Petersbourg, l’orchestre Simon Bolivar, l’orchestre de Rennes, le Metropolitan Lisboa, l’Orchestre National de l’Ile de France ou l’Orchestre Royal de Wallonie.

- la pédagogie : professeur de hautbois et de musique de chambre au Conservatoire National Supérieur de Paris depuis1987, également professeurs des mêmes disciplines de 1997 à 2009 à la Guildhall School of Music de Londres, sa passion de transmettre l’a vu donner des master classes dans plus de quarante pays.

- la transcription : une activité très intense qui réunit à ce jour un catalogue de plus de 750 œuvres allant de la sonate à l’opéra entier. 

- la composition : une trentaine d’opus principalement en musique de chambre. Son opéra-conte La Jeune Fille sans Mains écrit en collaboration avec la dramaturge Emmanuelle Cordoliani a été créé le 10 février 2015 au théâtre de Dijon. 

Suivez-nous !